A chacun sa part du gâteau dans la publicité publique

Les journaux nés post 14 Janvier 2011, dénoncent des pratiquent inégales vis-à-vis des autres journaux déjà existants sous le régime du président déchu Ben Ali. Ils viennent de faire part de leurs doléances auprès du Premier Ministère afin d’obtenir plus de transparence sur la répartition de la publicité publique.

A l’heure d’aujourd’hui, les journaux existants sous l’ancien régime garde le monopole sur la publicité, ce qui met en péril l’existence des nouveaux journaux sur la place publique.

Comme expliqué lors d’un précédent article El Gattous un journal post révolution avait tiré la sonnette d’alarme sur les pratiques employées dans le secteur de la presse écrite.

A ce sujet Kamel Labidi, président de l INRIC juge la situation dangereuse et demande une concertation au plus vite afin d’établir des mesures pour le secteur.

W.G

source:TAP

journaux[1]1287060657

Commentez cet article

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ils nous ont fait confiance

Calendrier 2014 des formations digitales interentreprises

Retrouvez-nous sur Facebook

©2017 Madwatch.net
Site optimisé pour Mozilla Firefox et Google Chrome