ATI: Retour à la censure

Selon comuniqué: dans le cadre de l’exécution du jugement référé du tribunal de première instance de Tunis, l’ATI a mis en œuvre le filtrage des adresses de sites pornographiques répertoriés par Smartfilter, et ce pour ses abonnés du secteur public qui sont directement raccordés a son réseau Internet ainsi que pour les utilisateurs des réseaux communautaires publics gérés par l’IRESA (Institut de Recherche et de l’Enseignement Supérieur Agricole).

L’ATI précise également que «compte tenu des contraintes techniques présentées auparavant, l’agence n’assume pas de responsabilité si un ou plusieurs sites jugés non pornographiques sont filtrés par erreur».
n
L’ATI semble, à travers ce dernier message, expliquer qu’étant donnée les contraintes techniques qui dépassent les compétences de l’agence, des pans entiers seront bloqués ce qui pourrait provoquer la censure de sites non pornographiques “par erreur”.
cn

Commentez cet article

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ils nous ont fait confiance

Calendrier 2014 des formations digitales interentreprises

Retrouvez-nous sur Facebook

©2017 Madwatch.net
Site optimisé pour Mozilla Firefox et Google Chrome