Audimat.tn : Eclairages et zones d’ombre d’un projet prometteur

Les professionnels du monde de la communication ont été surpris il y a quelques jours par l’annonce de l’avènement d’un nouvel outil de mesure d’audience qui semble être une réelle révolution dans le domaine de l’audimétrie en Tunisie.

Selon le communiqué officiel transmis par la société IRIS qui a développé ce projet de mesure de l’audience TV dont les données sont visibles en temps réel sur le site audimat.tn, cette nouvelle solution s’appuie sur « une méthode scientifique rigoureuse et instantanée  pour mesurer les taux d’audience en utilisant des audimètres reliant les téléviseurs d’un panel de milliers de foyers à une centrale de calcul via un réseau de télécommunication (ADSL, 3G, EDGE, RTC, SMS, etc.) Des supercalculateurs traitent les données instantanément et génèrent des rapports statistiques. Le système mesure ainsi l’audience par foyer et non pas par téléspectateur ».

Notre entrevue avec Mr Skander Zoghlami General Manager de IRIS devait nous permettre d’en savoir un peu plus sur les tenants et les aboutissants de ce projet mais si ce dernier nous a éclairé sur certains points, il est resté secret ou évasif sur d’autres.

Informaticien de formation, Skander Zoghlami nous a expliqué le fonctionnement de la solution :

Il s’agit d’audimètres placés dans les foyers qui composent le panel et directement reliés aux téléviseurs.  Ces audimètres que nous n’avons pu voir permettent de récolter les données puis de les transmettre à un serveur qui, s’appuyant sur une infrastructure virtuelle de type  « Grid computing », regroupe, croise et traite ces données pour fournir un résultat instantané et consultable en temps réel.

Bien que d’une précision étonnante (les audiences sont données à la seconde), ces résultats comportent une limite de poids : ils concernent l’ensemble du foyer sans distinguer les individus qui le composent. Partant de cette limite importante pour les clients potentiels de la solution, Skander Zoghlami explique que l’un des objectifs premiers de ce projet est de compléter la méthode de calcul d’audience par enquête individuelle déjà existante en venant confirmer les chiffres disponibles et non de remplacer l’existant.

La solution offre toutefois d’autres opportunités selon son promoteur qui affirme qu’il lui est possible d’effectuer des croisements permettant de faire des « couplages d’émissions » et que le suivi en temps réel permet également de déterminer les temps forts et les temps faibles d’un programme, ou le comportement des téléspectateurs au moment des coupures publicitaires.

A plus long terme, ce projet est appelé selon son promoteur à se développer technologiquement au point de permettre de faire l’impasse sur Internet en tant que vecteur des données collectées. Il serait ainsi possible d’équiper des foyers non raccordés au réseau téléphonique ou encore de calculer l’audience des stations de radio dans les automobiles.

C’est sur le volet ô combien primordial de la méthodologie utilisée pour le recrutement et l’entretien du panel d’enquête (IRIS avance le chiffre de 6195 foyers couverts !) que nos questions sont restées sans réponse. Tout juste avons nous appris de la voix de Skander Zoghlami que ce volet a été confié à une équipe de chercheurs universitaires spécialistes en télécommunication et en marketing que nous avons vainement tenté de joindre.

Nous les invitons à éclairer nos lecteurs s’ils lisent ces lignes afin de ce faire une idée définitive sur ce projet et sur sa crédibilité.

audimat

Commentez cet article

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ils nous ont fait confiance

Calendrier 2014 des formations digitales interentreprises

Retrouvez-nous sur Facebook

©2014 Madwatch.net
Site optimisé pour Mozilla Firefox et Google Chrome