Etude d’ Elka consulting: Pourquoi les tunisiens ne se sont pas inscrits ?

Le cabinet d’études Elka consulting lors de sa conférence de presse tenue le 14 Septembre 2011, a présenté les résultats d’une étude portant sur les raisons de la non inscriptions des tunisiens aux élections.

A travers 6 focus groupes composés de 10 personnes résidant dans les régions suivantes : Le grand Tunis, Kairouan et Regueb, Le cabinet Elka vise à montrer les raisons de la non inscriptions des tunisiens et leur niveau de compréhension du processus électoral. De ce fait dès le début, l’étude revient sur la perception de la Tunisie  réincarnée en une personne, avant le 14 Janvier, durant la révolution et post 14 janvier 2011.

Selon le sexe et la région, les réponses divergent, par exemple pour les femmes la Tunisie de l’avant 14 Janvier est symbole de victime, d’une femme battue. Pour les hommes, la Tunisie est incarné en une femme quasi folle qui a abandonné ses enfants.

Cette étude se poursuit sur des hypothèses de réponses concernant la non inscription sur les listes, elle démontre une forte incompréhension des personnes sondées du processus électoral et de ces institutions.

point-d-interrogation

Commentez cet article

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ils nous ont fait confiance

Calendrier 2014 des formations digitales interentreprises

Retrouvez-nous sur Facebook

©2017 Madwatch.net
Site optimisé pour Mozilla Firefox et Google Chrome