Facebook fait de la publicité mobile son nouveau cheval de bataille

Lors d’une conférence téléphonique mardi soir, les dirigeants de Facebook avaient prononcé deux mots magiques que les analystes attendaient: «mobile» et «publicité», répétés à eux seuls plus d’une centaine de fois. Le discours est clair et net. Le réseau social commence à tirer des bénéfices de sa publicité sur mobile. «Et nous n’en sommes qu’au début», a annoncé le fondateur, Mark Zuckerberg.

Lors de l’introduction en Bourse, c’est sur ce point que le réseau social a été particulièrement sanctionné. Facebook a alors avoué que la part de visites depuis un mobile augmentait fortement, et qu’il n’avait à l’époque aucun moyen d’en tirer profit. Les publicités ne s’affichaient alors que sur la colonne de droite du site, et non dans les applications. Sur le milliard d’utilisateurs actifs de Facebook, ils sont désormais 600 millions à se connecter chaque mois depuis un mobile.

14% des revenus tirés du mobile

La réaction de Facebook a été soudaine. En cinq mois, le réseau social a multiplié les initiatives pour gagner de l’argent sur mobile en commençant par insérer des annonces dans le flux d’actualité de ses applications pour Smartphones. Il a aussi lancé un système qui permet aux développeurs d’y faire la promotion de leurs propres applis.

Au cours du troisième trimestre, 14% des revenus de Facebook ont déjà été générés sur le mobile. Le chiffre d’affaires total a progressé de 32%, à 1,2 milliard de dollars. La société a bouclé ce trimestre sur une perte de 59 millions de dollars, après les 157 millions de pertes du deuxième trimestre, mais ce résultat a été grevé par des rémunérations exceptionnelles liées à l’entrée en Bourse.

À terme, Marck Zuckerberg est convaincu que les profits générés sur mobile seront supérieurs à ceux dégagés sur PC. «La plupart des gens sous-estiment à quel point la transition vers le mobile peut bénéficier à Facebook», a-t-il dit. Selon lui, la publicité sur mobile s’apparente à la pub télé, mieux intégrée à l’écran. Les visiteurs sur Smartphones sont plus fidèles et cliquent davantage sur des annonces que depuis un PC.

Facebook devra cependant faire la preuve de son efficacité dans la durée. Malgré ces propos rassurants, le cours de son action reste inférieur de 40% aux 38 dollars de l’introduction en Bourse.

Source: lefigaro.fr

facebook-applications

Commentez cet article

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ils nous ont fait confiance

Calendrier 2014 des formations digitales interentreprises

Retrouvez-nous sur Facebook

©2017 Madwatch.net
Site optimisé pour Mozilla Firefox et Google Chrome