Facebook: la portée moyenne d’une page est de 12,6%

D’après une récente étude faite par le site d’Edgerankchecker.com, la portée moyenne d’une page Facebook serait de 12,6%. Pour rappel, l’année dernière Facebook avait annoncé un chiffre de 16% pour la même variable.

Edgerankchecker.com a utilisé la formule suivante afin d’arriver à ce résultat : la portée organique / le nombre de fans le jour d’une publication. L’échantillon analysé comprend 50 000 publications de septembre émises par plus de 1 000 pages Facebook.

Portée organique / nombre de fans:

 Organic-Reach1

L’étude démontre que plus la page compte de fans, plus il est difficile de les atteindre (en tenant compte uniquement de la portée organique des publications de la page). Cependant, il semblerait que les pages disposant d’une communauté de plus d’un million de fans dérogent légèrement à cette règle.

Portée virale / nombre de fans:

Viral-Reach-by-Fan1

La portée virale a depuis un petit moment été retirée du dashboard des pages (elle existe encore dans l’API). Cette variable exprime la viralité d’une publication indépendamment du statut de fan de la page. Ce graphe indique que ce sont les pages ayant des communautés réduites (> 25 000 fans) qui ont le plus de chances de voir leur contenu apparaitre dans les fils d’actualité des non-fans. Les plus grandes pages (+ d’un million de fans) sont quant à elles les moins susceptibles de toucher les non-fans en tenant compte uniquement de la viralité.

L’avis de Madwatch :

Cette étude nous permet de dégager deux points pertinents quant à la présence des marques sur Facebook et la gestion de leurs communautés :

- Le recours aux Facebook Ads n’est plus optionnel. Il est nécessaire lors de la phase de promotion de la page car il permet de cibler une communauté bien particulière, susceptible d’être intéressée par le contenu qu’elle propose mais aussi pendant la phase de gestion car il garantit un maximum de visibilité pour les publications de la page et permet d’entretenir la communauté qu’on a recrutée au début.

- La course aux fans est parfaitement inutile. Avoir plus de fans ne veut pas nécessairement dire toucher plus de monde. Une page avec un très grand nombre de fans peut vite devenir un centre de coût conséquent car il faudra investir en Facebook Ads une somme proportionnelle au nombre de fans pour ne pas courir le risque de les perdre.

Facebook reach

Commentez cet article

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ils nous ont fait confiance

Calendrier 2014 des formations digitales interentreprises

Retrouvez-nous sur Facebook

©2017 Madwatch.net
Site optimisé pour Mozilla Firefox et Google Chrome