Facebook répond à Twitter en lançant la vidéo sur Instagram

L’application de partage de photos rachetée pour 1 milliard de dollars par Facebook il y a un an propose désormais de capturer des vidéos. Un terrain déjà occupé par son rival Twitter, qui a lancé Vine en janvier.

Introducing Video on Instagram from Instagram on Vimeo.

Evolution d’Instagram après son rachat

«Il y a un an, on a demandé à cette équipe de douze personnes de rejoindre Facebook. Un an plus tard, on a plus que triplé l’équipe», a indiqué Mark Zuckerberg, en ouverture de la présentation. Leur produit n’a cessé de croître depuis: 16 milliards de photos ont été partagées sur Instagram, la communauté publie 1 milliard de «like» par jour et 130 millions de personnes utilisent Instagram chaque jour. Mais face à l’essor d’applications concurrentes comme Vine, sur la vidéo, ou Snapchat, pour la photo, Instagram se devait de réfléchir à la suite.

Des filtres vidéo

Le principe de cette innovation est simple : il s’agit d’une application pour capturer des vidéos sur mobile qui intègre toutes les composantes qui ont fait le succès d’Instagram. Elle permet de capturer 15 secondes d’images animées – contre 6 secondes avec l’application Vine de Twitter – et de les traiter avec treize filtres créés par «un artiste spécialisé dans les filtres vidéo». L’application intègre aussi un stabilisateur cinéma qui devrait «changer la vidéo pour toujours ».

 Ne pas laisser le champ libre à Vine

Cette annonce marque une nouvelle riposte de Facebook à un produit déjà proposé par le concurrent Twitter. En effet, Facebook a récemment lancé les hashtags, inspirés de Twitter, ainsi que les pages vérifiées – comme sur Twitter, encore.

Mais la vidéo est stratégique pour permettre à Facebook de consolider ses positions dans le mobile – à la fois en termes d’usages comme de monétisation. Une exigence des investisseurs depuis l’introduction en Bourse de Facebook. «Nous avons essayé diverses choses, mais les utilisateurs de Facebook utilisent réellement quatre applications mobiles, a souligné Mark Zuckerberg. L’application mobile de Facebook, l’application Messenger pour les conversations individuelles, Instagram et l’application Pages qui permet à des millions d’entreprises de gérer leur présence en ligne».

Instagram ne mise pas sur la vidéo pour générer des revenus, pour l’instant. «Nous avons conçu ce service en pensant aux besoins des utilisateurs, pas des marques. Nous verrons à terme comment la publicité peut être acceptée sur Instagram en étant utile pour les utilisateurs comme pour les marques», a résumé Kevin Systrom. Twitter, quant à lui, n’a pas tardé à mettre à profit son petit bébé lancé en janvier 2013. En effet, malgré son jeune âge et son nombre d’utilisateurs modeste mais encourageant pour un démarrage (13 millions d’utilisateurs), plusieurs marques se sont vite ruées sur Vine pour y développer des mini-campagnes basées sur les courtes vidéos (Toyota pour promouvoir son modèle Avris en Espagne, Casino pour une opération spéciale St. Valentin, Orange pour promouvoir la 4G, etc.). Attendons de voir quand est-ce que Facebook va ouvrir les portes de son nouveau service aux marques.

Source: lefigaro.fr + contenu additionnel madwatch.net

instagram-video-200613

Commentez cet article

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ils nous ont fait confiance

Calendrier 2014 des formations digitales interentreprises

Retrouvez-nous sur Facebook

©2017 Madwatch.net
Site optimisé pour Mozilla Firefox et Google Chrome