La prison pour ceux refusant de respecter l’interdiction de l’ISIE

Après l’annonce de  plusieurs de sanctions pour les partis refusant l’interdiction de la publicité politique à partir du 12 Septembre 2011 (voir article), l’ISIE en s’appuyant sur l’article 315 du code pénal rajoute à ces sanctions un peine de prison de 15 jours.

A l’heure actuelle, le PDP et l’UPL sont les seuls partis refusant l’interdiction, dans un précédent article Ahmed Nejib Chebbi (voir article) s’est ouvertement opposé à cette mesure en s’appuyant sur le vide juridique du statut de l’ISIE.

L’ISIE demande également le soutient de l’ensemble des acteurs des médias agences de communications et les médias privés.

Cette situation en devient paradoxale, d’un côté les partis se refusent à donné une valeur légale à l’ISIE, d’un autre cette instance veut imposer son interdiction à n’importe quel prix.

W.G

source: businessnews.com.tn

prison

Commentez cet article

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ils nous ont fait confiance

Calendrier 2014 des formations digitales interentreprises

Retrouvez-nous sur Facebook

©2017 Madwatch.net
Site optimisé pour Mozilla Firefox et Google Chrome