Non, Monsieur Nasra, vous ne faites pas ce que vous voulez

Le Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) dénonce au sein d’un communiqué de presse «  des dépassements dangereux qui entachent le paysage médiatique public, privé et celui placé sous l’administration de l’Etat ».

Le SNJT critique la partialité de certains médias dans leur ligne éditoriale, dont notamment le quotidien Assabah qui a clairement pris position pour un parti récemment, le journal Echouroukqui aurait consacré des pages pour la propagande politique au sein de son journal. Le syndicat dénonce également, les dérapages au sein de la  radio Zitouna, où certains intervenants prônent l’excommunication et la violence.

Hannibal TV fait également parti des médias montrés du doigt.Actuellement, la chaine est au cœur d’une polémique concernant l’émission animée par Abdelfattah Mourou une figure historique du mouvement islamiste Ennahdha. Certains partis politique tels que le PDP, le mouvement Ettajdid et Afek Tounes ont dénoncé le fait que l’émission sert d’espace propagandiste maquillé en émission religieuse, au parti Ennahdha.

Lors d’une interview de MosaiqueFM,Larbi Nasra, fondateur d’Hannibal TV a affirmé que Mourou est avant tout un ami, qu’il le considère comme une personne indépendante n’appartenant à aucun parti politique donc libre de faire ce qu’il veut. Larbi Nasraa également dit estimer de son droit d’utiliser un média comme la télévision en période pré-électorale comme bon lui semble «  C’est ma chaîne et je fais ce que je veux ! » et a insisté sur le fait que l’émission va continuer à être diffusée « que vous le vouliez ou non ! ».

Il reste à espérer que la Haute instance pour la réforme de l’information & de la communication ainsi que la Haute instance pour la réalisation des objectifs de la révolutioninterviennent de manière ferme pour rappeler à Monsieur Nasra que sa chaîne, émettant sur le réseau hertzien (un privilège accordé par l’ancien régime), se doit d’obéir à certaines règles, et notamment aux règles de neutralités imposées en périodes pré-électorales, et que ce respect n’est pas optionnel.

Wara Ganem

Arbi_Nasra

Commentez cet article

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ils nous ont fait confiance

Calendrier 2014 des formations digitales interentreprises

Retrouvez-nous sur Facebook

©2017 Madwatch.net
Site optimisé pour Mozilla Firefox et Google Chrome