Retour sur la formation “Comprendre le Marketing Mobile”

La session « Comprendre le Marketing Mobile » organisée les 19 et 20 février en collaboration avec l’agence française Bewoopi, spécialiste en technologies mobiles a été une occasion pour les participants de se familiariser avec les usages marketing du mobile, de comprendre l’utilité de ce nouvel outil de communication et de découvrir les pratiques et actions les plus pertinentes à utiliser pour une marque.

Pour ceux qui ont raté cette session, voici une interview de Charlotte Pauchet, animatrice de la session et directrice marketing chez Bewoopi, résumant les points essentiels de la formation.

Quelle serait l’importance de l’élément mobile dans une stratégie de communication ?

Avec un parc de plus de 5 milliards de téléphones portables dans le monde dont 1.5 milliard de smartphones, le canal mobile devient de plus en plus important dans les stratégies de communication des marques.

D’autant plus que les relations que nous entretenons avec notre téléphone en font un formidable outil de communication et de marketing relationnel : il est personnel, toujours allumé, dans la poche ou dans la main de son propriétaire. De nombreuses études montrent que nous ne pouvons plus nous passer de notre mobile. Dans la chambre, devant la télévision, dans les transports, nous sommes sans arrêt connectés…voire nomophobes, totalement angoissés à l’idée d’être séparé de notre téléphone. Dans les pays ou la portabilité du numéro est la norme, celui-ci reste même identique toute une vie, ce qui en fait une donnée précieuse pour les entreprises.

Comment intégrer le mobile dans sa com’ ? Où le situer ?

Le canal mobile peut être exploité à tous les niveaux du Marketing funnel. Toutefois, selon une étude réalisé par Marketing Evolution, la part d’investissement sur le mobile doit être particulièrement élevée lorsque l’on propose des biens ou services très impliquant à l’achat (automobile, services financiers, etc.) ou si l’on veut agir sur la partie basse du funnel : l’achat.

Il est vrai que le support mobile est un formidable outil « drive to store », c’est d’ailleurs pour cela que les enseignes de distribution prennent de belles initiatives en marketing mobile. Le QR code, la géolocalisation (store locator) et le sms marketing sont autant de leviers à actionner pour impulser des visites en magasin.

Le canal mobile n’est pas à négliger non plus comme outil de communication institutionnel. Le trafic Internet mobile ne cesse de croître et les marques qui n’optimisent pas leur site Web à une navigation sur mobile risquent de perdre de leur audience à moyen terme. La navigation sur mobile a ses avantages pour les marques qui tirent profit des fonctionnalités du téléphone : clic to call, prise de photo et partage, check in, etc.

Faut-il opter plutôt pour un site mobile ou pour une application ? Pour qui l’application ? Pour qui le site mobile ?

Ca dépend !
Le site mobile a l’avantage d’être accessible par tous en tapant une URL, en cliquant sur un lien, en scannant un QR code ou en effectuant une recherche sur Google. Avoir un site optimisé pour les mobiles améliore d’ailleurs son Quality Score sur Google. C’est souvent le préalable à toute stratégie de marketing mobile.
C’est un peu l’avenir du site Web… et déjà le présent pour ceux dont la part d’audience mobile est forte : les Media (en moyenne 30% de part d’audience mobile), Facebook (+ de 50%) ou Google (près de 50%).

L’avantage du site mobile c’est aussi son universalité. Il est lisible sur tous les téléphones, même les plus anciens dès lors qu’ils peuvent se connecter à internet.

Publier une application en sus a du sens pour les entreprises qui proposent un service accessible avec un identifiant (gestion de compte, programme de fidélité) ou avec des préférences personnalisables (recherche d’appartement avec critères, recherche d’emploi, transport, etc.).
Enfin, pour créer une expérience inédite avec une marque, l’application peut s’avérer nécessaire et notamment lorsque l’on veut intégrer de la réalité augmentée.

Il faut toutefois se méfier des applications « gadgets » qui seront utilisées une fois puis oubliées. Les utilisateurs de smartphone n’utilisent régulièrement qu’une dizaine d’applications. Comparé au million d’applications disponibles sur l’Apple Store et Google Play, ça laisse imaginer le coût et l’effort de promotion à faire.

 

Quelles sont les erreurs à ne pas commettre lorsqu’on décide de se lancer dans le marketing mobile ?

L’erreur la plus fréquente consiste à se lancer tête baissée dans des investissements ou expérimentations à tout va sans réfléchir à la valeur ajoutée du canal mobile pour ses clients. Les services proposés sur le mobile doivent apporter de la valeur : complément d’information sur un produit grâce au QR code, suivi de commande avec l’envoi d’un sms, localisation d’une agence bancaire autour de soi, etc.

Lors de la mise en œuvre d’outils de marketing mobile, il convient de réfléchir au parcours du client pour ne pas créer de rupture : attention au QR code qui renvoient vers des contenus non optimisés pour le mobile, penser au shopping commencé sur mobile et terminé sur ordinateur…

Quels conseils donneriez-vous à une entreprise qui décide d’intégrer le mobile dans sa stratégie marketing ?

Ce que je conseille en général aux entreprises, c’est de réfléchir à ce que peut apporter le mobile en termes de service à leurs clients ou en termes de revenus pour elles.

Pour les entreprises qui voient leur trafic mobile augmenter, je leur conseille de réaliser un site mobile ou au moins une landing page mobile pour apporter un contenu adapté et respectueux des visiteurs mobiles. Tout contenu Internet mobile doit tenir compte des besoins contextuels en situation de mobilité : recherche d’un point de vente autour de soi, appel, etc. Les supports de communications ne peuvent donc pas être transposés tels quels sur le mobile.

Pour des projets d’envergure ou optimiser son ROI, l’idéal est de faire appel à une agence spécialisée.

Nous remercions Charlotte Pauchet, à titre individuel, ainsi que notre partenaire l’agence Bewoopi pour sa collaboration et pour les éclaircissements et l’expertise apportés lors de cette session de formation.

L’agence Bewoopi est à votre disposition pour vos besoins en conseils et en prestations sur le mobile : hbc@bewoopi.net

 

mobile-marketing-applications

Commentez cet article

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud

Ils nous ont fait confiance

Calendrier 2014 des formations digitales interentreprises

Retrouvez-nous sur Facebook

©2018 Madwatch.net
Site optimisé pour Mozilla Firefox et Google Chrome